mezwej


orient-occident
Mezwej zad moultaka

travail en résidence

Rencontre Les musiciens travaillent ensemble dans un espace réel (lieux de résidence) et conceptuel. Espace qui questionne l’oralité, les éléments qui proviennent de l’orient, de l’écriture occidentale. Ils expérimentent des constructions d’œuvres nouvelles à partir des signes, entre l’écrit et le non écrit, en s’appuyant sur trois types d’approches :

puce les énergies et les formes qu’on retrouve dans la musique orientale. Le tajwid (cantillation coranique), le mawwâl, forme de chant soliste populaire, les chants syriaques par exemple sont utilisés ici comme matériaux pour l’écriture. De même la notion d’hétérophonie, « polyphonies de linéarité sans contraintes verticale* » sert de ressort dynamique dans la pratique collective. puce-2 Le maqam intégré et éclaté Travailler sur trois ou quatre notes (le tétracorde à la base de chaque mode), construire une pièce ouverte, en étirant, modifiant, contrariant le tétracorde et ses intervalles...

puce-3 Travail sur des schémas de maqam Ecoute et transcription de taksims traditionnels, analyse de leur schéma modal et travail sur le signe, la notation, à la recherche d’un nouveau système de signes.

Puiser ainsi dans l’énergie millénaire de la tradition pour rejoindre le principe d’un renouvellement constant de la création.



© 2016 mezwej Contact

© 2016 mezwej Contact